Un État qui se défile et des citoyens qui s’engagent… Est-ce la solution d’un demain meilleur ? - les direct live de lavenir.net

Un État qui se défile et des citoyens qui s’engagent… Est-ce la solution d’un demain meilleur ?

Un État qui se défile et des citoyens qui s’engagent… Est-ce la solution d’un demain meilleur ? Ou pas ? C'est notre débat du mardi dans le cadre de notre enquête sur les initiatives citoyennes.

    Un État qui se défile et des citoyens qui s’engagent… Est-ce la solution d’un demain meilleur ? Ou pas ?

     

    Ce mardi, deuxième rendez-vous débat. Depuis la mi-octobre, L’Avenir mène l’enquête sur les initiatives citoyennes. Parmi nos experts, beaucoup pensent qu’elles sont la réponse à un politique aux abonnés absents. Explications…

     

    Le rôle de l’État a changé en quelques décennies. Loué pour ses vertus « redistributrices » et protectrices, « l’État Providence » n’est plus. Il est même devenu un gros mot pour certains politiques qui l’ont prudemment rebaptisé « État social ». Et demain, on parlera sans doute « d’État social actif. »

     

    Vous ne comprenez pas ? L’État social actif, c’est celui qui vous donne les commandes. Vous avez un souci de santé, vous devenez acteur de votre guérison. Vous perdez votre emploi, vous devenez acteur dans la recherche d’un autre job. Bref, vous êtes enfin responsable.

     

    Dès lors, pas étonnant qu’au moment où l’État se transforme ainsi, des initiatives citoyennes émergent comme réponses à des besoins qui ne sont plus rencontrés.

     

    Alors, qu’en pensez-vous ? Un État qui se débine et des citoyens qui s’engagent… Est-ce la solution d’un demain meilleur ? Ou pas ?

     

    Nous voudrions vos réponses. Courtes ou argumentées, nuancées ou sans concession. Nous faisons le pari que vous nous écrirez. À la clé, un supplément citoyen.

     

    Comment prendre contact avec nous? 


    • Laissez un commentaire ci-dessous
    • Postez un avis sur notre page Facebook
    • Envoyez-nous un mail à decliccitoyen@lavenir.net
    • Envoyez-nous un courrier à: Déclic citoyen, journal L’Avenir, Route de Hannut 38, 5004 Bouge

    #decliccitoyen

    Commentaire ()
    Chaque citoyen qui s'engage conforte la demission morale de l'Etat, jamais la pression fiscale n'a été aussi haute pour un retour de service aussi inefficient.Les personnalités qui dirigent ce pays (et pas depuis la dernière legislature) ont préféré brader le citoyen travailleur et épargnant au profit de la classe qui accumule, qui spécule et empoisonne le circuit des échanges internes.
    Responsabiliser le citoyen ici équivaut à dédouaner la collectivité de ses échecs, s'il est le principal acteur la faute ne pouvant rejaillir que sur lui-même
    On ne peut pas à la fois infantiliser les masses populaires et les rendre responsables de tous les malheurs du monde, l'Etat administre nos impôts, qu'il administre également nos perspectives de vie.
    Commentaire ()
    Si nous devons attendre le changement par le haut, il ne viendra pas. Les choses se dégradent. Il faut de nouveaux acteurs, qui portent le renouveau. Montrer que tout autre chose est possible et des citoyens souhaitent ce tout autre chose vu qu'ils en sont à l'origine. Cela donnera peut être envie à des gens de porter ce projet en politique et à d'autre de voter pour eux. Ainsi, venu d'en bas, le changement se fera peut-être! L'investissement citoyen est un acte politique fort et il faut croire que cela puisse être les prémisses d'un grand changement. Nous avons tous le devoir de partager de l'optimisme (en cela, la démarche de l'avenir est excellente), de montrer que nous pouvons nous épanouir dans la solidarité,dans des actions simples. Les citoyens doivent être des vecteurs de changements. Attendre des autres qu'ils fassent est trop facile :-)
    Commentaire ()
Alimenté par ScribbleLive Content Marketing Software Platform

L'info en continu

26 mai 2018 - 06:07 | Belga
La Colombie va devenir le premier "partenaire mondial" latino-américain de l'OTAN
JUDICIAIRE 26 mai 2018 - 06:00 | L'Avenir
Procès Fabri : compétente la Belgique ?
SANTÉ 26 mai 2018 - 06:00 | L'Avenir
Période critique pour les allergies
FLANDRE 26 mai 2018 - 06:00 | L'Avenir
La salmonellose pour 118 enfants
26 mai 2018 - 06:00 | L'Avenir
Une voiture de livraison autonome en test à Malines
26 mai 2018 - 06:00 | L'Avenir
Roundup et autres herbicides interdits pour les particuliers
26 mai 2018 - 06:00 | L'Avenir
«Faire oublier l’essentiel»
POLITIQUE 26 mai 2018 - 06:00 | L'Avenir
De Wever: «l’inhumanité» calculée
26 mai 2018 - 06:00 | AFP
Le sommet Trump-Kim pourrait finalement avoir lieu le 12 juin
IRLANDE 26 mai 2018 - 06:00 | AFP
L’avortement en suspens
26 mai 2018 - 06:00 | AFP
L’annonce sur la reprise de dette calme le jeu à la SNCF
CANADA 26 mai 2018 - 06:00 | AFP
Quinze blessés dans une attaque à la bombe
ESPAGNE 26 mai 2018 - 06:00 | AFP
Rajoy assailli par l’opposition et ses alliés
ITALIE 26 mai 2018 - 06:00 | AFP
Giuseppe Conte cherche à boucler son gouvernement
SOCIÉTÉ 26 mai 2018 - 06:00 | L'Avenir
Vous êtes filmés, et ça se voit…
26 mai 2018 - 06:00 | L'Avenir
Restaurer la confiance
26 mai 2018 - 06:00 | L'Avenir
Ce qui est fait, ce qui reste à faire
26 mai 2018 - 06:00 | L'Avenir
Oui, c’est un service essentiel
26 mai 2018 - 06:00 | L'Avenir
Il manque 300 000 euros
26 mai 2018 - 06:00 | L'Avenir
Comment raccrocher les jeunes à l’école?
26 mai 2018 - 06:00 | L'Avenir
« Je me laissais influencer par les autres »
26 mai 2018 - 04:39 | Belga
USA: le président de l'université USC démissionne après un scandale lié à un gynécologue
26 mai 2018 - 04:35 | Belga
Armes à feu: des survivants de la fusillade au Texas demandent des réformes
26 mai 2018 - 03:42 | Belga
Abus sexuels d'un gynécologue américain: 3 plaintes en nom collectif, le scandale enfle
26 mai 2018 - 03:12 | Belga
Tremblement de terre de magnitude 3,4 dans le Limbourg

Toutes les infos